Les autorités de Baraka condamnent le discours haineux prononcé dans leur entité

0
59

BARAKA, SUD-KIVU:- Le discours prononcé le 30 novembre 2019, par le député provincial du Sud-Kivu, avait l’objectif de brûler et semer la haine dans la ville de Baraka. Tels sont les propos du Maire adjoint de la ville de Baraka après la tenue de ce discours tenu samedi le 30 novembre 2019.

Madame Émérite Tabisha M’Mongelwa parle d’un discours qui n’a pas la qualité d’un discours d’un représentant du peuple, elle condamne ce comportement de ce député provincial qui a risqué de brûler la ville de Baraka.

Cette autorité de la ville de Baraka félicite les habitants de Baraka qui ont fait tombés en échec le discours de ce parlementaire provincial du Sud-Kivu, elle promet également de continuer de faire la sensibilisation pour une cohabitation pacifique au sein des habitants de Baraka.

Ici je vous propose de suivre les propos du maire adjoint de la ville de Baraka.

Avant la sortie du discours du maire adjoint de la ville de Baraka pour condamner le comportement du député qui a prononcé un discours haineux à Baraka, le député provincial du sud-Kivu Homer Bulakali Mwana wa Bene avait tenu un meeting dans la ville de Baraka samedi le 30 novembre 2019 où il a prononcé un discours qui appelle d’autres communautés de chasser les Banyamulenge en RDC.

Ce député du parti politique Union pour la Nation Congolaise cher à Vital Kamerhé, Directeur de cabinet du président de la République Démocratique du Congo s’est rendu à Baraka après avoir visité d’autres coins du Sud-Kivu, mais son discours prononcé à Baraka a suscité des mauvaises tension au sein des certains jeunes de Baraka qui ont pris directement le programme de s’attaquer au Banyamulenge mais ces jeunes ont étés maîtrisés par les services de sécurité à Baraka renseigne un acteur de la société civile de Baraka.

Des différentes organisations locales et internationales ont condamnées les discours prononcé par le député Homer Bulakali Mwana wa Bene, ici nous citons par exemple la déclaration de la société civile de Baraka qui a appelée la population de Baraka au calme et de résister à ce discours qu’ils ont qualifiés d’un discours haineux.

Quelques jours après la Monusco à travers le chef du sous bureau de la Monusco à Uvira lors d’un café de presse tenu au bureau de cette mission Onusienne à Kilomoni, Monsieur Ganda Abdourahamane a condamné ce discours il a invité les journalistes de dénoncer le mauvais comportement de ce député que le chef du sous bureau de la Monusco/ Uvira a qualifié d’un tireurs de ficelle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here