Marche de soutien aux Fardc à Bukavu, les acteurs sociaux demandent la rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda

0
113

BUKAVU, SUD-KIVU : Des acteurs sociaux de la province du Sud-Kivu demandent au président de la République démocratique du Congo, Felix Antoine Tshisekedi de rompre à l’immédiat les relations diplomatiques avec le Rwanda.

Ils demandent également la fermeture de toutes les frontières avec avec le Rwanda.Ils l’ont fait savoir ce 01 juin 2022.

La nouvelle dynamique de la société civile, la coalition des mouvements citoyens Amka Congo, le collège provincial des étudiants et autres l’ont exprimé à l’issue d’une marche pacifique de soutien aux FARDC victimes des agressions du M23 soutenu par le Rwanda.

Dans ce mémorandum adressé au chef de l’Etat, ces acteurs sociaux exigent aussi des sanctions économiques contre le Rwanda et le gel des avoirs  de tous les opérateurs économiques Rwandais opérant sur les territoires congolais.

Ils demandent aussi la rupture et l’annulation immédiate de tous les contrats signés par le Rwanda dont celui relatif à l’exploitation de tous les minerais dans le Kivu. La cessation de tous les liens politiques, économique, militaire et humanitaire avec le Rwanda.

Les manifestants exigent aussi la saisine des juridictions judiciaires internationales pour des enquêtes éventuelles contre les crimes graves par les agresseurs et leurs complices sur le sol congolais et bien d’autres recommandations.

Jean Chrysostome Kijana qui a lu le mémorandum au gouvernorat indique qu’il fait plusieurs années que la RDC est victime des agressions des pays voisins à l’occurrence du Rwanda. Pour lui, le peuple congolais est fatigué de ces agressions et demande l’amélioration des conditions de travail services des FARDC, de l’ANR,DGM et la PNC car la guerre contre le Congo risque d’être une longue guerre et multiforme au vu de ce que regorge le Congo.

La marche est partie à la place Muzihirwa-Nyawera et comme point de chute le gouvernorat de province. Les mémorandums ont été réceptionnés par le ministre provincial de l’intérieur qui a promis de les transmettre à qui de droit.

Tous les magasins et boutique se trouvent sur les artères principales de la route n’ont pas ouvert  l’avant midi. La circulation est restée aussi paralysée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here