SUD-KIVU: Le LGD invite la justice et l’assemblée à se pencher sur la question de gouvernance urbanistique et cadastrale après l’écroulement d’une maison à Bukavu

0
74

SUD-KIVU : La Fédération Provinciale du Sud-Kivu du parti politique LGD, invite la justice ainsi que la représentation provinciale à se pencher sur la question de la gouvernance urbanistique et cadastrale en province au lendemain de l’écroulement d’une maison à six niveaux.

Le Parti Politique Leadership et Gouvernance pour le Développement, LGD en sigle demande dans le cas échéant des sanctions en l’encontre des autorités qui auront démontré un laxisme dans l’exercice de leur mandat constitutionnel au détriment de l’intérêt supérieur de la population.

Ce parti cher à Matata Mbonyo,le dit dans un communiqué signé par son fédéral au Sud-Kivu Rév.Nicolas Kyalangalilwa le 21 aout 2022 et dont une copie est parvenue à kivutimes le 22 aout 2022.

LGD se dit sérieusement préoccupée par l’écroulement d’un immeuble en construction intervenu sur le croisement des avenues Fizi et de la résidence, quartier Ndendere, Commune d’Ibanda dans la Ville de Bukavu dans la nuit de samedi 21 août 2022.

Notre source indique que le bilan provisoire de cet incident fait état d’un mort, 7 personnes blessées et 4 portées disparues. Rév.Nicolas Kyalangalilwa souligne que cette situation est inacceptable.

« La Fédération Provinciale du Sud-Kivu du parti politique LGD s’inquiète de la multiplicité et récurrence des accidents causés par des effondrements des maisons et/ou des éboulements de terrains qui ont comme cause principale la mauvaise gouvernance dans le secteur de l’urbanisme. Il est inadmissible, que les autorités provinciales qui détiennent le mandat constitutionnel de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens ne renforcent pas la règlementation en vigueur dans ce secteur et permettent sous un œil complice que des vies des Congolais soient mis en péril foulant ainsi aux pieds leur mandat constitutionnel. Cette légèreté légendaire et irresponsabilité accrue du gouvernement provincial dans la protection de la population démontre son amateurisme avéré et répété dans la préservation de la vie de la population. Il y a lieu de s’interroger au nom de la population du Sud-Kivu et de Bukavu en particulier sur le nombre des décès qui doivent encore être enregistrés pour qu’enfin une gouvernance de qualité dans le secteur de l’urbanisme devienne une réalité ! La vie humaine est sacrée et il faut la préserver. La population du Sud-Kivu a assez souffert des désastres qui pouvaient être évités si la bonne gouvernance et le respect des lois étaient au rendez-vous dans la gestion de la province »peut-on lire dans cette lettre

Notre source s’étonne du silence et laisser-aller affiché par l’Assemblée provinciale dans ce dossier qui pourtant traine et endeuille continuellement la population de Bukavu. Elle espère voir cette question être inscrite à l’ordre du jour des matières à traiter lors de la session de septembre 2022 par cette chambre.

Kyalangalilwa souligne que la population doit être éclairée sur cette problématique et savoir si les lois du pays dans ce secteur sont respectées dans l’émission des autorisations de bâtir de ces bâtiments qui poussent çà et là dans la ville.

« Après l’accident du 20 Août 2022, ces bâtiments à plusieurs niveaux constituent des potentiels dangers publics. En considérant la pertinence de cette question, l’assemblée provinciale aura fait œuvre utile au bénéfice de l’intérêt général en se penchant urgemment sur cette question et ainsi maintiendra une bonne image des élus du peuple »souligne ce communique du LGD Sud-Kivu

L’effondrement de ce bâtiment vient s’ajouter à la mosquée des musulmans de Bukavu qui s’était écroulée dans cette même condition.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here